Le Bonheur est caché dans un coin de votre cerveau – Fabien Olicard

Le bonheur est caché dans un coin de votre cerveau - Fabien Olicard

Il ne m’a pas fallu longtemps pour finir cet ouvrage, comme son grand frère « Votre temps est Infini » le livre en lui-même : la qualité du papier, les polices utilisées, les codes couleur procurent un immense plaisir à sa lecture, sans parler bien évidemment de son contenu.

Arrivée à presque la moitié du livre, une amie que je ne nommerais pas (mais qui a le plus beau prénom du monde) m’a demandé de quoi il traitait.
Je suis restée bloquée. Je ne savais pas comment le décrire. Embêtant quand on à l’intention de lui dédier un article !

Je dois avouer qu’à la lecture des premières pages j’ai jugé le contenu. Je m’attendais à un thème plus axé sur les moyens de lutter contre la dépression et de baigner dans bonheur perpétuel. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est un sujet qui me touche. J’avais fait des suppositions bien avant de tenir le livre entre mes mains. Toujours dans l’attente de ce que je cherchais j’ai continué ma lecture, esquissant de nombreux sourires car Fabien Olicard à le don d’écrire d’une manière si simple et fluide avec un vocabulaire riche. Son trait d’humour est présent tout au long du voyage même si certains passages sont des mises à nu de moments difficiles de sa vie.

Dévoreuse de livres sur le développement personnel, j’ai cru reconnaitre dans certains paragraphes des notions inculquées dans divers grands ouvrages (l’un d’entre eux est d’ailleurs cité) mais expliqué d’une toute autre manière : scientifique, rationnelle et ludique.

Il est traité de nombreux facteurs pouvant masquer notre bonheur : La notion de l’échec, notre perception de nous même à travers les autres, la charge mentale… Chaque élément y trouve une explication mécanique de notre cerveau et des astuces personnelles pour lutter contre le brouillard qu’ils peuvent apporter.

Notre relation à ce qu’on nomme « l’échec » est abordé de façon récurrente dans le livre, et pour cause c’est un poison quotidien au bonheur que de se sentir au-dessous de tout. Pourtant ce n’est pas l’élément qui a déclenché quelque chose en moi. C’est à la page 173 que mon esprit s’est réellement ouvert ! « Les Objectifs ». J’ai tendance à me fixer des objectifs qui souvent ne dépendent pas de moi, la non réalisation de ceux-ci provoque en moi une déception immense alors qu’ils ont été fixés de manière arbitraire sans logique aucune.

Exemple (ne riez pas !) « Peser 79Kg au 31 décembre ». En quoi suis-je maitre de la manière dont mon corps va perdre ou non ce poids ? Il aurait donc dû être construit ainsi : « Je souhaite perdre du poids et j’aimerai atteindre ce palier pour y arriver je me fixe l’objectif de faire 30 minutes minimum de sport tous les jours et de manger sainement ». Vous voyez la différence ? Dans le deuxième cas je suis responsable de ce que je fais alors que dans le premier je n’ai aucun contrôle.

Arrivée à la dernière page et au paragraphe « interdit » * j’ai compris ! Même si chaque chapitre est inspirant et rempli d’anecdotes personnelles passionnantes, le message général a pris tout son sens dans la globalité. Chacun pourra trouver un déclic à n’importe quel moment de sa lecture et il sera surement différent d’une personne à une autre.

Si vous souhaitez voyager au cœur de votre cerveau, voici le lien Ici.

* Je vous invite très fortement à respecter les consignes données et à ne pas tricher.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *